© 2015 - 2019 by Thierry BAUMANN pour Chemins de vie.  All rights reserved.

Please reload

Tu peux être ....

Mon ami(e)

 

Tu peux ....être calme , être serein, être en paix, être confiant en toi même et envers le monde , être détendu, être positif, être patient, 

 

Tu peux relativiser et prendre le recul nécessaire en toute chose. Ne confond pas vitesse et précipitation. Prend le temps de la réflexion avant de dire ou d'agir. 

 

Tu peux ne faire cas du matérialisme que dans sa juste et stricte mesure. Il ne doit pas prendre plus de place que celle qui est la sienne. 

 

Tu peux écouter et tenir compte de ce que dit ton entourage, tu en seras grandi. La communication, le dialogue commun  sert à faire grandir les uns et les autres. Il peut t'amener à réfléchir sur toi même et sur les autres. 

 

Tu peux accepter ta sensibilité car c'est une qualité,

 

Ne crains pas les commentaires des autres sur ta manière de penser, de faire ou d'agir. Demandes toi simplement qui est ton interlocuteur et si tu dois prendre en compte ce qu'il dit  … ou pas, si cela favorise ton évolution … ou pas, si la critique est constructive .... ou pas.

 

Soit en paix avec toi même et tu seras en paix avec les autres.  

Prosper le caméléon

Egrégore, quand tu nous tiens ...

L'égrégore ... forme pensée ne nous atteint que si nous le voulons bien, non?Si tant est que nous voyions à la télévision, un reportage qui nous affecte, ne pouvons nous pas prendre de la hauteur ... du recul .... analyser les faits.

 

Dans un premier temps, certains se diront ( et de fait, émettrons une forme pensée) que le monde marche sur la tête; c'est une réaction émotionnelle purement humain

e.D'autres se diront ... après réflexion et avec force que les différents intervenants vont se rendre compte qu'ils font fausse route et vont revenir à la ... raison ... au bon sens. Au pire, que va t'il se passer? Si les deux formes de pensées ainsi créées ont la même force, la physique étant ce qu'elle est, elles s'annuleront MAIS si la deuxième prend le dessus ... que se passera t'il?Les intervenants recevront le message ... inconsciemment ou pas (donc consciemment) et viendront ... tout naturellement à revoir leur copie.

 

Ma raison a envie de dire .... nous avons toujours le droit de rêver mais cela signifierait que je n'y crois pas, je créerais alors une forme pensée négative. Or, d'une part,je VEUX y croire et d'autres parts, mes guides me disent que je le peux. Alors ..... j'y crois tout .... naturellement ;-)

 

Prosper le caméléon

Ecoutez ce que je ne dis pas, je vous en prie

Ne soyez pas trompé par mon visage, car je porte mille masques

Et aucun n'est mon vrai moi.

N'en soyez pas trompé, au Nom de Dieu je vous en prie.

Je vous donne l'impression d'être sûr de moi,

Plein de confiance et de tranquillité,

Que je n'ai besoin de personne. Ne me croyez pas.

Sous ce masque il y a le vrai moi confus, craintif, isolé.

C'est pour cela que je me crée un masque pour me cacher,

Pour me protéger du regard qui voit,

Et pourtant ce regard est précisément mon salut.

A condition que je l'accepte, s'il contient de l'amour,

C'est la seule chose qui peut me libérer

Des murs de la prison que j'ai moi-même élevés.

Jai peur de ne valoir rien, de n'être bon à rien,

Et que vous le verrez et me rejetterez.

Alors commence la parade des masques.

Je bavarde avec vous,

Je vous dis tout ce qui n'est rien,

Et rien de ce qui m'est tout et qui pleure en moi.

S'il vous'plaît, écoutez soigneusement et essayez d'entendre ce que je ne dis pas.

J'ai vraiment envie d'être sincère, vrai, spontané, d'être moi-même.

Mais il faut que vous m'aidiez. Il faut que vous me tendiez la main

Chaque fois que vous êtes bienveillant, doux et encourageant,

Chaque fois que vous vous efforcez de comprendre par véritable intérêt,

Mon coeur a des ailes, des ailes très faibles, mais enfin des ailes.

Par votre sensitivité, votre sympathie, votre puissance de compréhension,

Vous seul pouvez me libérer de l'ombre de mon incertitude,

De ma prison solitaire.

Cela n'est pas facile pour vous

Car plus vous m'approchez

Plus je me défends.

Mais on me dit que l'amour est plus fort que les murs des prisons,

C'est en ceci qu'est mon espoir, mon seul espoir.

Essayez, je vous en prie de faire tomber ces murs d'une main ferme

Mais douce, car un enfant est sensitif.

Qui suis-je, vous demandez-vous ?

Je suis quelqu'un que vous connaissez très bien,

Car je suis chaque homme, je suis chaque femme que vous rencontrez,

Et je suis aussi vous-même.

(Anonyme)

Please reload